Blic

Serbie : pourquoi les hooligans jouissent-ils d’une telle impunité ?

| |

Supporteurs violents, casseurs d’extrême-droite, le petit monde des hooligans, pourtant « très bien connu des services de police », semble toujours narguer la loi et l’État. D’où vient leur force et leur sentiment d’impunité ? Pourquoi les hooligans n’ont-ils pas peur de la police et de l’Etat ? Les autorités luttent-elles vraiment contre ce phénomène ? Blic fait le tour de la question en dix questions-réponses.

1. Cette année encore, pour la deuxième fois, l’Etat a interdit la Gay Pride et reculé devant les agresseurs. Comment ne pas y voir la preuve que les hooligans sont plus forts que l’Etat, non pas parce qu’ils le sont vraiment, mais parce que tout leur est permis ? L’interdiction de la Gay pride avait sans doute pour but de prévenir la violence, mais en fait, elle la reporte à plus tard, en même temps qu’elle permet à l’extrême droite de savourer un sentiment de triomphe. 2. Ils sont invités aux fêtes du SPS et du Premier ministre Ivica Dačić. Aleksandar Vavić, leader du groupe de supporters Alkatraz, condamné à un an de prison et qui fait l’objet de 12 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous