Osservatorio Balcani e Caucaso

Sans-abris en Serbie : l’Etat dépassé par le phénomène

| |

Alors que les premières neiges de l’hiver commencent à tomber, 30.000 personnes seraient sans abri en Serbie. C’est un phénomène relativement récent, provoqué par les guerres des années 1990 et aggravé par la crise économique, qui met au défi tant les solidarités familiales traditionnelles que l’action publique et les politiques sociales d’un État en manque de moyens.

Par Luca Bettarelli et Francesco Santoro Le cimetière comme « maison éternelle », comme lieu du « repos ultime » ? Bratislav Stojanović semble avoir pris ces expressions au pied de la lettre : voilà près de quinze ans qu’il habite le cimetière de Niš, troisième ville de Serbie. Sans solution d’hébergement, c’est dans une tombe abandonnée qu’il a établi domicile. « Au début, ça me faisait peur. Mais depuis, je m’y suis habitué. Et, au final, je crains bien plus les vivants que les morts : eux, au moins, ils sont inoffensifs ». La guerre, puis la crise économique, sont passées par là. Bratislav vivait avec son père, auquel pourtant tout l’opposait, et, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous