Roumanie : le gouvernement annule l’augmentation prévue du salaire minimum

| |

Le montant du salaire minimum devait être porté à 1 200 lei (268 euros) au 1er janvier. Selon le nouveau gouvernement « technique » de Dacian Cioloş, nommé en réponse à la colère sociale de début novembre, une telle mesure aurait « déstabilisé » le marché du travail. Malgré sa forte croissance, la Roumanie va-t-elle renouer avec l’’austérité ?

Par Nicolas Trifon Le gouvernement roumain a annoncé vendredi 4 décembre le gel provisoire du salaire minimum brut à 1050 lei, soit 235 euros, alors que l’ancien exécutif avait promis sa majoration à 1200 lei à compter du 1er janvier 2016. Une telle mesure aurait risqué d’affecter de manière significative la compétitivité, a déclaré la ministre des Finances, Anca Dragu, pour justifier cette décision, rapporte l’agence nationale de presse Agerpres. Le secteur privé aurait risqué d’être bouleversé, notamment par une « migration » vers le marché du travail au noir, explique-t-elle, estimant qu’une évaluation de l’impact de l’augmentation éventuelle des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous