Injustice fiscale

Roumanie : le fisc exonère les Eglises et traque les pauvres

| |

Toutes les communautés religieuses de Roumanie seront exemptées de taxe foncière et d’impôts sur leurs revenus. Le nouveau Code fiscal, en vigueur dès 2016, supprime également les taxes sur les produits de luxe, chouchoute les amateurs de yachts, de grosses voitures, de fourrure et de bijoux. Mais il prévoit de faire payer les personnes sans revenus.

Par Loredana Voiculescu En 2016 non plus, les popes ne payeront pas d’impôts sur les mariages et les baptêmes ni sur leurs ventes de cierges. Le nouveau Code fiscal introduit de nouvelles exonérations d’impôts pour les organisations religieuses de Roumanie [1]. En revanche, les personnes sans revenu, à quelques exceptions près, vont être obligées de déposer une déclaration au fisc afin de calculer le montant qu’elles devront verser à la Caisse d’assurance sociale de santé (CASS). En vertu du Code fiscal actuel, déjà, la majorité des revenus des organismes religieux ne sont pas imposables. C’est le cas par exemple, des revenus issus de la production (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous