BIRN

Relations interethniques : la minorité albanaise dit non à l’Armée serbe

| |

En pleine phase de professionnalisation, l’Armée serbe propose actuellement près de 3.000 postes à pourvoir, la plupart dans la base militaire Sud, qui a ouvert fin 2009 près de Bujanovac. Malgré la pauvreté et un taux de chômage très élevé dans le Sud de la Serbie, aucun Albanais n’a postulé. Une situation qui révèle la méfiance persistance des Albanais envers les institutions serbes après le conflit armé de 2000-2001. Reportage.

Bujanovac Par Nikola Lazić Bien que l’Armée serbe affirme que tous les citoyens sont également bienvenus pour entreprendre une carrière dans ses rangs, les politiciens albanais du Sud de la Serbie affirment ouvertement que la minorité albanaise n’y a pas sa place. Début janvier 2010, le ministère serbe de la Défense a lancé une campagne publicitaire vantant 2.920 postes de militaires professionnels ou de civils à pourvoir au sein des structures de l’Armée. Certes, les postes proposés sont répartis partout dans le pays. Mais, la plupart des emplois sont localisés dans la base militaire Sud. Il s’agit de la plus grande et de la plus récente base (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous