Violences contre les réfugiés : des vidéos accablent la police croate

| |

5000 réfugiés sont toujours bloqués en Bosnie-Herzégovine, dans la région de Bihać et de Velika Kladuša, à la frontière avec la Croatie. Ils dénoncent les mauvais traitements dont ils sont victimes. De nouvelles vidéos accablent la police croate.

Par la rédaction (Avec The Guardian) - « Les policiers croates torturent, ils n’hésitent pas à casser des os. » Voilà ce que raconte au Guardian Sami, un jeune réfugié qui a réussi à filmer ces violences, caché dans des buissons. Des demandeurs d’asile venus d’Algérie, de Syrie, du Pakistan et d’Iran se pressent autour de Bihać et Velika Kladuša, à la frontière entre la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, qui marque l’entrée dans l’Union européenne. Ils sont régulièrement victimes de mauvais traitement de la part des policiers croates. Mercredi, l’agence européenne Frontex a annoncé que 2018 était l’année où le moins d’entrées illégales sur le sol européen (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous