BIRN

Référendum : le Monténégro va-t-il plonger dans la « zone grise » ?

| |

Un résultat serré au référendum laisserait la question du statut de l’État irrésolue et pourrait gêner les processus de réformes en Serbie et au Monténégro, de même que leur intégration éventuelle à l’Union européenne. Si 55% au moins des électeurs ne se prononcent pas pour l’indépendance, Bruxelles pourrait se retrouver avec la tâche délicate de bricoler un nouvel arrangement constitutionnel.

Par Nedjo Rudovic Le 21 mai prochain, environ 480 000 citoyens monténégrins auront la possibilité de décider si le plus petit des deux États membres de l’Union de Serbie et Monténégro va réclamer son indépendance. Alors que plusieurs sondages qui laissent croire que l’option indépendantiste pourrait obtenir une majorité absolue mais inférieure au seuil crucial des 55 %, il reste à savoir si ce référendum va résoudre quelque chose. En effet, l’UE a insisté pour que 55 % des votes exprimés constituent le seuil minimal pour que l’option de l’indépendance soit reconnue. Si le résultat tombait dans ce que des commentateurs appellent la « zone grise » - plus de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous