Association Sarajevo

Quatre mois sans gouvernement : la Bosnie-Herzégovine sur les traces de la Belgique ?

|

Quatre mois après les élections du 3 octobre, la Bosnie-Herzégovine n’a toujours pas de gouvernement central, non plus que la Fédération croato-bosniaque. Optimiste, le membre de la Présidence collégiale Bakir Izetbegović veut pourtant croire que les négociations aboutiront en février et que la Bosnie ne battra pas le record européen de vacance gouvernementale détenu actuellement par la Belgique.

Les choses ont été plus faciles en Republika Srpska où Milorad Dodik a pu rapidement constituer un cabinet dominé par son Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD), bien que le groupe bosniaque à la Chambre des peuples de l’entité ait déposé une plainte devant la Cour constitutionnelle de Banka Luka, fondée sur la violation des intérêts vitaux des Bosniaques dans la formation de ce gouvernement. Ce recours, déclaré recevable, n’empêchera pas Milorad Dodik de diriger l’entité serbe. La situation est bien différente dans la Fédération bosno-croate où l’alliance nouée entre le Parti social-démocrate (SDP), le Parti de l’action démocratique (SDA) et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous