Diplômes bidons et politique dans les Balkans : au bonheur des plagiaires

| |

Pour booster sa carrière politique dans les Balkans, rien ne mieux que revendiquer un master, ou mieux encore, un doctorat. Et pas besoin de faire d’études pour cela, il suffit de trouver une université complaisante pour vous le délivrer en s’adressant aux nombreux établissements privés fort peu contrôlés qui poussent comme des champignons... Tour d’horizon régional.

Par Florentin Cassonnet, Milica Čubrilo-Filipović, Dimša Lovpar, Mimi Podkrižnik, Marion Roussey et Jasna Tatar-Anđelić Bosnie-Herzégovine : deux proches de Bakir Izetbegović visés par des enquêtes Trois ans après l’enquête qui révélait comment se procurer un faux diplôme médical en deux semaines, de nouveaux scandales visant de hauts fonctionnaires sont régulièrement publiés par les médias bosniens. Dernière affaire en date : deux proches de Bakir Izetbegović, le chef du puissant Parti de l’action démocratique (SDA), sont actuellement sous le coup d’une enquête pour falsification de diplômes universitaires. Cet été, Osman Mehmedagić, le patron de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous