Roumanie : le ministère de l’Éducation ferme l’« usine à plagiat » de l’Académie de police

| |

C’est une première en Roumanie. Le ministère de l’Éducation a retiré l’agrément des écoles doctorales de l’Académie de police Alexandru Ioan Cuza, dont de nombreux hauts fonctionnaires sont diplômés. En cause : la culture de plagiat généralisé entretenue depuis 25 ans.

Par Fl. Cass. La ministre de l’Éducation Monica Anisie a signé vendredi 24 octobre l’ordre de retrait de l’agrément des deux écoles doctorales de l’Académie de police – l’École de droit et l’École de l’ordre public et de la sûreté nationale – sur proposition du Conseil d’éthique universitaire. Qualifiée dans la presse roumaine d’« usine à plagiat », l’Académie de police « a enfreint de façon grave et répétée les standards de qualité et d’éthique professionnelle », a jugé le conseil. C’est la première fois qu’un organe de contrôle universitaire prend une telle décision en Roumanie. Ouverte en 1995, l’Académie de police a délivré 683 doctorats. Mais depuis 25 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous