Novinite

Mondialisation et dumping social : quand la Chine délocalise en Bulgarie

| |

Des investisseurs chinois pourraient bientôt délocaliser des usines textiles en Bulgarie - en effet, la main d’oeuvre est moins chère dans ce pays de l’Union européenne qu’en Chine. Une aubaine pour le port de Burgas, qui espère des retombées économiques positives de cette opération.

Certains industriels chinois seraient prêts à délocaliser des usines textiles en Bulgarie, le coût du travail étant plus en plus cher dans leur pays. Des hommes d’affaires de Shaoxing, une ville au sud de Shanghai, arpentent le port de Burgas, au bord de la Mer noire, à la recherche de l’endroit idéal pour implanter une usine de fabrication et un salon d’exposition de leurs produits textiles. Ces investisseurs semblent avoir déjà sélectionné deux emplacements : le parc de haute technologie du village de Bulgarovo et le parc industriel de Burgas. Le maire de Burgas, Dimiter Nikolov, affirme que sa ville dispose d’un grand potentiel industriel et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous