Le Courrier des Balkans

La Chine à l’assaut des Balkans : la conquête des marchés (1/3)

|

Les produits chinois sont désormais omniprésents dans les Balkans, devenus une porte d’entrée en Europe pour Pékin, lui permettant de court-circuiter les régulations anti-dumping de l’Union européenne. Pourtant, la Chine n’a « découvert » l’importance stratégique des Balkans qu’à la fin des années 1970, après avoir rompu sa « relation privilégiée » avec l’Albanie d’Enver Hoxha. Le premier volet de l’enquête de Loïc Poulain : comment la Chine s’active pour former une « nouvelle route de la Soie »....

Par Loïc Poulain Jusqu’alors obnubilée par ses défis internes, la Chine n’a pas jouer de rôle direct dans les Balkans avant la fin des années 1970. En dépit d’une coopération rapprochée avec l’Albanie, en opposition aux revendications soviétiques de leadership communiste, Pékin ne formula pas de politique étrangère cohérente envers l’Europe du Sud-Est avant l’été 1978. Pour les successeurs de Mao Zedong, les Balkans devinrent alors un terrain de jeu essentiel dans une vaste offensive diplomatique censée permettre à la Chine de prendre pied dans la sphère d’influence soviétique, s’ouvrir au tiers-monde, et forger de nouvelles amitiés avec des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous