Le Courrier des Balkans

Énergies : le courant passe bien entre la Chine et les Balkans (2/3)

|

Avec leurs infrastructures énergétiques obsolètes, les pays des Balkans se sont lancés dans de vastes projets de remise aux normes. La Chine s’est immédiatement placée en première ligne sur ce marché juteux. Pékin sait convaincre grâce à ses tarifs ultra-compétitifs et à ses prêts à des taux extrêmement bas. Et si l’avenir énergétique des Balkans passait par l’Empire du milieu ? L’analyse de Loïc Poulain.

Par Loïc Poulain Retrouvez le premier volet de notre série : La Chine à l’assaut des Balkans : la conquête des marchés (1/3) Peu affectée par la crise financière mondiale, la Chine a su prendre avantage de ses réserves monétaires afin de distancer des rivaux occidentaux frileux dans une nouvelle niche stratégique : les énergies renouvelables. Au cours des dernières années, les entreprises énergétiques chinoises ont bénéficié du support institutionnel de Pékin, de la hausse du prix du pétrole, et d’une plus grande prise de conscience internationale à propos du changement climatique pour devenir le leader mondial en termes d’investissements (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous