Osservatorio Balcani e Caucaso

Macédoine : l’opposition sociale-démocrate essaie de faire peau neuve

| |

C’est un « éléphant » de la politique macédonienne qui prend sa retraite. Après vingt ans à la tête du SDSM, deux mandats de Premier ministre et un de Président de la République, Branko Crvenkovski s’en va. Son déclin politique était devenu un poids pour le parti, incapable de le remplacer. Finalement, le SDSM a tranché lors de son congrès, dimanche : Zoran Zaev, le maire de Strumica, a été choisi pour lui succéder.

Par Risto Karajkov Après plus de vingt ans de domination ininterrompue à la tête de la Ligue sociale-démocrate de Macédoine (SDSM), mis à part un intérim formel durant son mandat de président, le patriarche Branko Crvenkovski a décidé de lever le pied. Sa décision est arrivée après les résultats désastreux des récentes élections locales, lorsque le parti a été littéralement laminé par la VMRO-DPMNE du Premier ministre actuel, Nikola Gruevski. Branko Crvenkovski dirige les sociaux-démocrates depuis que le parti a succédé à l’alliance communiste et il était encore jeune quand il avait pris la relève de son mentor Petar Goshev à la tête de la formation. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous