Radio Slobodna Evropa

Serbie : pourquoi des élections anticipées ?

| |

Pourquoi le Premier ministre serbe Aleksandar Vučić a-t-il annoncé à mi-mandat la tenue d’un scrutin législatif anticipé au printemps 2016 ? Tout semble pourtant lui sourire : cote de popularité de plus de 50 % en sa faveur, opposition inexistante, médias muselés, société civile absente...

Par Branka Trivić Tableau de la Serbie en 2015 : aucun parti d’opposition digne de ce nom, une poignée d’intellectuels qui critiquent le gouvernement sur un petit nombre de sites internet, un secteur non gouvernemental pacifié, des journalistes scribouillards ou propagandistes agressifs, des citoyens qui avalent tout ce qu’on leur sert et subissent sans broncher les réductions de salaire et de pensions de retraites, l’augmentation du prix de l’électricité, des impôts, etc. En privé, on grogne mais en public, on se tait. Si cette description de la société serbe est juste, pourquoi le Premier ministre Aleksandar Vučić (Parti progressiste de Serbie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous