Adevarul

Roumanie : le patriarche orthodoxe essaie de justifier la collaboration de l’Église avec le communisme

| |

À la veille de ses 90 ans, Théoctiste évoque le lourd passé d’une Église au temps du communisme : le secret de la confession qui aurait été violé par des prêtres informateurs de la Securitate, le souvenir douloureux de la destruction des églises, l’attitude ambiguë de soutien au régime. Il parle aussi des relations avec le nouveau président, du sort de la très controversée Cathédrale du Peuple...

Propos recueillis par Lelia Munteanu Adevarul : Votre Béatitude, pendant la cérémonie de prestation de serment au Parlement, le Président Basescu a fait une entorse au protocole et s’est approché de vous pour vous chuchoter quelque chose à l’oreille. Qu’a-t-il dit ? Théoctiste : Un texte liturgique (sourire). Cela reste entre nous... Pourtant, beaucoup de monde se pose la question. Qu’est-ce que l’ancien maire de la capitale, avec lequel vous vous êtes affronté au sujet de l’emplacement de la Cathédrale du Peuple, a bien pu vous dire ? « Affronté » n’est pas le mot approprié. Nous avons dialogué... Que voulez-vous que je vous dise ? Tout est régi par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous