B92

La Russie reconnait l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud : un coup de poignard dans le dos pour la Serbie ?

| |

En reconnaissant la sécession des deux provinces géorgiennes, la Russie affirme suivre l’exemple des pays occidentaux à propos du Kosovo. La décision de Moscou place la Serbie dans une position très délicate, même si les diplomates russes affirment que leur pays ne reconnaîtra pas l’indépendance du Kosovo. Le point de vue des experts, à Moscou et à Belgrade.

Alors que la Russie répète qu’elle n’a pas l’intention de reconnaître l’indépendance du Kosovo, certains analystes serbes et russes pensent que la reconnaissance russe des provinces séparatistes géorgiennes affaiblit la position de la Serbie dans sa défense du Kosovo. Cependant, l’ambassadeur de Russie aux Nations Unies, Vitalij Churkin, a déclaré mardi soir, évoquant les événements du Caucase, que la Russie n’avait pas l’intention de reconnaître l’indépendance du Kosovo.


 « Les dirigeants serbes ont constamment prévenu que la proclamation unilatérale du Kosovo et la reconnaissance de cet acte illégal pouvait être un précédent dangereux qui allait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous