BIRN

Statut du Kosovo : Belgrade compte beaucoup trop sur sa « petite mère la Russie »

| |

Alors que les politiciens serbes sont convaincus que la Russie - et peut-être la Chine - vont torpiller le plan de l’ONU sur le Kosovo, des analystes libéraux de Belgrade émettent des doutes quant à la fiabilité de la Russie. Si le Kremlin paraît toujours appuyer la Serbie, il refuse de préciser s’il utilisera son veto au Conseil de Sécurité. En effet, la Russie n’a aucun intérêt réel au Kosovo.

Par Aleksandar Vasovic Certains analystes serbes pensent que la Russie est plus intéressée par ses jeux de pouvoir avec l’Occident que par le Kosovo, et font remarquer que le Kremlin demeure très prudent et ne veut pas trop se compromettre dans l’emploi de son veto. Néanmoins, des fonctionnaires proches de l’actuel Premier Ministre Vojislav Kostunica soutiennent que Belgrade compte bel et bien sur les vetos russe et chinois au Conseil de Sécurité de l’ONU afin de bloquer l’indépendance du Kosovo. « Il n’y aura aucune nouvelle résolution de l’ONU sur la question du Kosovo sans le consentement des Russes et des Chinois », a déclaré Leon Kojen, membre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous