Osservatorio sui Balcani

La Macédoine se serre la ceinture

| |

Les statistiques sociales dépeignent une Macédoine de plus en plus pauvre. Le taux de chômage culmine à 38,6% de la population. Près de 70% chez les jeunes. Mais même le salaire moyen de 150 euros ne permet plus de vivre correctement. Un thème laissé dans l’ombre du discours politique.

Par Risto Karajkov Il y a cinq ou six ans, la pauvreté dans la société macédonienne était stabilisée à environ 20% de la population. Au début de la transition, elle atteignait un niveau bien inférieur. Au cours de ces dernières années, 120.000 personnes (environ 30.000 par an) ont vu leurs revenus passer en dessous du seuil de pauvreté. Mais ce chiffre est une valeur absolue. Si on le relativise, le nombre devient bien supérieur : un Macédonien sur deux souffre d’une forme ou l’autre de pauvreté. L’absence d’emploi est la cause principale de cette situation. Dans une région qui souffre d’un taux de chômage élevé et permanent, la Macédoine continue à être (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous