Koha Jone

Quelques commentaires sur les relations albano-grecques

| |

Le Parlement albanais demande à la Grèce d’abolir l’état de guerre qui règne officiellement entre les deux pays depuis 68 ans. Le ministre des Affaires étrangères, Ilir Meta, soutiendrait cette demande.

Par Agim I. Tartari. Ilir Meta a annoncé qu’il était favorable à l’ouverture de négociations entre les deux États au sujet de la population cham (Albanais du nord de la Grèce, chassés après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, NdT), afin qu’Athènes lui rende ses biens. Selon Ilir Meta, l’état de guerre serait responsable de la spoliation des richesses chams. Par le décret n° 2636, la Grèce avait déclaré l’état de guerre contre l’Albanie. Les Chams ont été expulsés et leurs biens confisqués. En 1941, Athènes avait abrogé cette loi, mais le gouvernement suivant l’a rétablie en 1944 ! Cette fois-ci, il ne s’agissait plus de s’opposer à l’envahisseur italien, mais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous