IWPR

La Croatie dix ans après « Tempête » : « guerre patriotique » ou « entreprise criminelle concertée » ?

| |

Dix ans après, il n’est toujours pas facile d’envisager un débat ouvert et serein en Croatie sur l’opération « Tempête » d’août 1995 et les crimes de guerre. L’opinion publique n’a pas d’états d’âme pour célébrer l’événement comme une victoire et communier dans le culte de la « guerre patriotique ». L’acte d’accusation d’Ante Gotovina évoque pourtant une « entreprise criminelle concertée ».

Par Drago Hedl Dix ans après l’action militaire de l’Opération Tempête et la chute de la ville de Knin et de ses environs, où les Serbes de Croatie, avaient proclamé leur État sécessionniste, cette action militaire reste un sujet de controverse. Le 5 août 1995 est commémoré en Croatie comme le Jour de la Victoire et d’Hommage à la Patrie, et la plupart des Croates considèrent cet événement comme une brillante opération militaire. Cependant, les crimes de guerre qui ont eu lieu pendant et après l’action « Tempête », de même que l’inculpation par le tribunal de La Haye, pour crimes de guerre, du général Gotovina, qui commandait l’opération, pèsent lourd sur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous