Osservatorio Balcani e Caucaso

« L’imaginaire des Balkans » : comment raconter le passé sans se fâcher ?

| |

Est-il possible de présenter sans polémiques ni fâcheries un récit historique commun des Balkans, cet espace d’interactions et de dialogue entre de multiples cultures ? Voilà le défi de l’exposition itinérante L’imaginaire les Balkans - identité et mémoire commune au XIXe siècle, qui se tient depuis début septembre à Belgrade.

Par Federico Sicurella Le 9 septembre dernier a eu lieu l’inauguration, à Belgrade, de l’exposition L’imaginaire des Balkans, qui raconte la formation d’une identité et d’une mémoire commune à l’Europe du sud-est au XIXe siècle. [1]. Le titre de l’exposition est familier à qui s’intéresse un tant soit peu aux Balkans : il est en effet tiré du célèbre ouvrage de la philosophe et historienne bulgare Maria Todorova, dans lequel elle critique les représentations occidentales stéréotypées des Balkans. Cela dit, l’exposition, à laquelle Maria Todorova a d’ailleurs participé en tant que consultante spéciale, n’est pas qu’une simple restitution du contenu du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous