Monitor

L’Europe veut enterrer toute idée d’indépendance du Monténégro

| |

Slobodan Milosevic avait voulu transformer le Monténégro en une province serbe. Cinq ans plus tard, Solana et autres bureaucrates bruxellois demandent au Monténégro de devenir une province européenne sous le patronage de Belgrade. Au prétexte de la « stabilité » des Balkans, l’Europe est guidée par une logique colonialiste.

Par Drasko Djuranovic Au lieu des félicitations de Pâques et du premier mai, Javier Solana a adressé aux pouvoirs monténégrins les paroles suivantes : « Nous ne permettrons pas qu’un seul vote décide du résultat du référendum au Monténégro, pour éviter la répétition d’un va-et-vient schizophrène ». De plus, Solana affirme que Bruxelles n’aidera pas l’adhésion accélerée du Monténégro à l’UE en cas de séparation avec Belgrade. Les partis d’opposition monténégris ont su réagir à la déclaration du haut fonctionnaire européen. « Nous n’allons pas participer à ces histoires de référendum avec ce pouvoir anti-démocratique et anti-européen », s’est exclamé Predrag Bulatovic, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous