IWPR

Serbie - Monténégro : ensemble vers l’Europe, ou chacun de son côté ?

| |

L’Union européenne ne veut envisager que l’intégration d’un État regroupant toujours la Serbie et le Monténégro. Pourtant, aucune des deux républiques concernées ne manifeste beaucoup d’enthousiasme à faire fonctionner les institutions communes. Même si l’Europe met son veto à tout divorce, le mariage forcé va-t-il encore tenir longtemps ?

Par Dragana Nokolic-Solomon Le puissant sentiment anti-occidental en Serbie est l’une des raisons pour laquelle les dirigeants évitent de faire des déclarations de soutien au TPI de La Haye, même si cette coopération est l’une des conditions de l’adhésion à l’Union Européenne. Mais le problème de la Serbie avec l’Europe va au-delà de ces sentiments de l’opinion publique. C’est aussi une question structurelle. Même si Svetozar Marovic, le Président de l’Union de Serbie et Monténégro (USM), a promis d’extrader Karadzic et Mladic, ses paroles ont peu de poids car le Président n’ a aucun pouvoir pour prendre une telle décision. En effet, l’Union d’État, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous