Danas

Réforme de la Charte constitutionnelle : le Monténégro marque un point

| |

Le Haut représentant européen Javier Solana a fait une visite éclair à Belgrade pour précipiter des modifications de la Charte constitutionnelle de l’Union de Serbie et Monténégro. Le Monténégro n’a pas renoncé à son projet de référendum, tandis que la Serbie a accepté de repousser les élections au Parlement de l’Union.

Malgré la satisfaction unanime de tous les signataires de l’Accord sur les changements de la Charte, les analystes considèrent que Podgorica a marqué un point politique positif. D’après eux, le Monténégro n’est pas allé plus loin qu’une simple discussion sur l’organisation du référendum, alors qu’on a refusé à Belgrade la possibilité de tenir des élections directes pour le Parlement de l’Union de Serbie et Monténégro (USM), ainsi que le souhaitait le Premier ministre Vojislav Kostunica. En fait, le parlement de Serbie devra dès la semaine prochaine suspendre la loi récemment proclamée sur l’élection directe des députés de l’USM. « La signature de ce cet (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous