Shekulli

L’Albanie, future pièce maîtresse du bouclier anti-missiles américain ?

| |

Pour normaliser ses relations avec Moscou, Washington serait sur le point d’abandonner son projet de construction d’un bouclier anti-missiles en Pologne... et de le déplacer en Albanie. Tirana, qui rentrera prochainement dans l’Otan, est un allié fidèle des États-Unis et dispose de plus d’une position géostratégique de premier ordre pour protéger l’Europe des missiles iraniens.

Par Sokol Shameti D’après certaines sources, les Américains auraient renoncé à installer leur bouclier anti-missiles en Pologne et envisageraient de le construire dans un autre pays. La menace iranienne pourrait pousser Washington à placer des intercepteurs en Méditerranée, et notamment en Albanie. L’Albanie pourrait ainsi, selon les dernières analyses géostratégiques américaines, héberger le très contesté système d’interception des missiles balistiques à moyenne portée. Un article récent de l’International Herald Tribune estime que l’Albanie, la Turquie, la Bulgarie et la Roumanie pourraient former une nouvelle ligne de sécurité où serait installé un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous