IWPR

La jeunesse du Kosovo se sent délaissée

| |

Bien qu’ils constituent la moitié de la population, les jeunes du Kosovo ont
l’impression que leurs dirigeants politiques ne s’intéressent pas à eux.

Par Shenoll Muharremi (journaliste à Pristina). Les jeunes de Pristina, la capitale du Kosovo, ont habituellement deux réponses lorsqu’on les interrogent au sujet des prochaines élections municipales. Soit ils évitent complètement la question, soit ils se plaignent que les partis politiques albanais ne prêtent pas suffisamment d’attention à leur qualité de vie, même s’ils s’attendent à obtenir leurs voix. « Lorsque les hommes politiques parlent de leur programme nous n’entendons jamais aucun d’eux parler de projets conçus spécifiquement pour la jeunesse. La plupart des partis nous ont mis en troisième position sur la liste de leurs priorités », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous