Danas

Kosovo : grandes manoeuvres diplomatiques avant l’avis de la CIJ

| |

Belgrade et les pays occidentaux s’attendent à ce que l’avis de la Cour internationale de Justice sur le Kosovo soit favorable aux arguments serbes. Mais que fera ensuite la Serbie ? Les Occidentaux multiplient les pressions pour que Belgrade ne dépose pas une résolution trop « dure » devant l’Assemblée générale des Nations Unies, demandant l’ouverture de nouvelles négociations sur le statut du Kosovo.

Par Nikola Tomić Que va faire la Serbie en prévision de la prochaine Assemblée générale des Nations Unies, début septembre ? Cette question obnubile les diplomates occidentaux qui rencontrent actuellement les dirigeants serbes. Le débat ne concerne pas seulement l’avis que la CIJ va émettre jeudi, ni ce que Belgrade a l’intention de demander ou de proposer lors d’éventuelles nouvelles négociations. En réalité, toutes les options sont envisagées, y compris d’un partage du Kosovo ou d’échanges de territoires. Selon les interlocuteurs de notre journal, la situation à la CIJ s’est « quelque peu compliquée pour la Serbie, mais penche toujours en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous