Koha ditore

Kosovo : dans cent ans, il n’y aura plus de terres agricoles

| |

Face à une croissance démographique exponentielle et un exode rural en pleine expansion, la demande en terrains constructibles est très forte au Kosovo, alors que la densité de population est déjà fort élevée. En conséquence, de nombreuses parcelles agricoles sont transformées en terrains constructibles, souvent au mépris de tout cadre législatif. L’État et les agriculteurs s’inquiètent de ce processus qui semble inéluctable, sachant qu’il faut nourrir chaque jour de nouvelles bouches…

Dans un siècle, le Kosovo va se retrouver sans un mètre carré de terre agricole. Le pays sera devenu un terrain de construction pour habitations, routes, bâtiments consacrés à l’activité économique et aux services. C’est ce que disent les données du ministère de l’Agriculture, des Forêts et du Développement rural. Selon ce ministère, la destruction des terres agricoles au Kosovo va constituer un problème sérieux pour nourrir la population, compte tenu de l’augmentation de la population et de la diminution des terres arables. Le ministère n’a pas de chiffres précis sur le pourcentage de terres agricoles qui ont changé d’utilisation. Au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous