Koha Ditore

Kosovo : l’agriculture sacrifiée

| |

Céréales, produits laitiers : le Kosovo importe tout ce qu’il mange, et subit de plein fouet les conséquences de la hausse mondiale des prix des produits agricoles. L’agriculture locale a été sacrifiée. Chaque année, près de 1000 hectares de terres arables sont abandonnés pour construire des bâtiments ou des centres commerciaux, dans l’indifférence totale des responsables politiques. Autrefois connu pour sa fertilité, le Kosovo est en train de se transformer en un immense et improductif centre commercial...

Par Syzana Bytyqi Pour nos responsables politiques, ceux au pouvoir comme ceux de l’opposition, l’agriculture ne devient un problème que lorsque l’on approche de la période électorale. Jusqu’à présent, le ministère de l’Agriculture avait le plus petit budget de tous les ministères, et seulement 300.000 euros de subvention ont été alloués. Le gouvernement se base sur les recommandations du FMI, qui conseille de ne pas donner de subventions. Quand il s’agit de l’agriculture, les institutions montrent beaucoup d’empressement à suivre ces recommandations. Pourtant, si l’on avait voulu suivre toutes les recommandations du FMI, il est certain que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous