Express

Kosovo : comment la LDK fait taire les témoins « protégés » du procès Haradinaj

| |

Le procès de Ramush Haradinaj devant le TPI de La Haye a toute chance de finir par un fiasco, la plupart des témoins disparaissant ou se rétractant. L’un d’eux, Nazif Ramabaja, ancien commandant des FARK, a fait l’objet de pressions directes de la part du ministre de la Culture du Kosovo, Astrit Haraqija, et du rédacteur en chef de Bota Sot, le quotidien officieux de la LDK. Le parti de feu Ibrahim Rugova tient à protéger son allié Haradinaj. Le ministre répondra début janvier devant le TPI de l’accusation de subornation de témoin.

Par la rédaction Le jour même du lancement de la campagne électorale de la Ligue démocratique du Kosovo (LDK), le 1er octobre dernier, l’un des membres de la présidence de ce parti était absent de la salle : Astrit Haraqija. Certains qualifièrent son absence de marque de protestation, d’autres parlèrent d’un manque de sens des responsabilité. En fait, durant deux jours, le ministre de la Culture dut répondre aux dizaines de questions posées par les enquêteurs du Tribunal de La Haye. Il a été interrogé sur les confessions de Nazif Ramabaja et Bajrush Morina, concernant l’acte d’accusation contre Ramush Haradinaj. Astrit Haraqija n’avait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous