Justice et corruption en Bosnie-Herzégovine : le nouveau scandale Tegeltija

|

Milan Tegeltija, le président de la plus haute instance judiciaire de Bosnie-Herzégovine, est au cœur d’un nouveau scandale de corruption, le deuxième en 18 mois. L’Union européenne et ses pairs demandent sa démission alors que la réputation de la justice est déjà très écornée dans le pays.

Par la rédaction Mise à jour 10 décembre, 17h30 : Zoran Tegeltija a tenu ce jeudi une conférence de presse à Banja Luka pour annoncer sa démission de la présidence du Haut conseil des tribunaux et des procureurs (VSTV) de Bosnie-Herzégovine et de toutes ses autres fonctions judiciaires. Neuf des quatorze membres du Haut conseil des tribunaux et des procureurs (VSTV) ont demandé à leur président, Milan Tegeltija de démissionner après la révélation d’un enregistrement audio qui le met de nouveau en cause dans une affaire de trafic d’influence. Le VSTV a toutefois reconnu ne pas être en mesure d’authentifier formellement ce document, que le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous