Bosnie-Herzégovine : justice et corruption, une alliance indissoluble ?

| |

Le président du Conseil supérieur de la magistrature bosnienne, Milan Tegeltija, a récemment été pris la main dans le sac dans une affaire de corruption. Un scandale qui révèle les nombreux dysfonctionnements du système judiciaire en Bosnie-Herzégovine.

Traduit et adapté par Bérengère Dambrine Tout commence par la mise en ligne par le site Žurnal d’une vidéo de huit minutes remontant à novembre 2018. La scène a été filmée secrètement dans un café. On y voit un homme d’affaires, Nermin Alešević, accompagné d’un inspecteur de l’Agence nationale pour la protection et les enquêtes (SIPA), Marko Pandža, se rendre chez le juge Milan Tegeltija, à Banja Luka. Ce dernier écoute les doléances du businessman, dont un procès s’éternise au bureau du Procureur du canton de Sarajevo. Il s’enquiert du numéro du dossier et le transmet à l’inspecteur de police. Après avoir quitté le magistrat, Nermin Alešević compte les billets, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous