Corruption en Serbie : la mauvaise salade de champignons du maire de Belgrade

| |

C’est un très bon « gestionnaire » qui dirige la capitale serbe. Le maire de Belgrade, Siniša Mali, possède des appartements de luxe en Bulgarie, mais il fait aussi, en famille, de fructueuses affaires en Voïvodine. Privatisation frauduleuse, blanchiment d’argent et évasion fiscale vers les Îles-Vierges-britanniques, le B.A.ba de la « gestion moderne », en somme. Enquête.

Par Stevan Dojčinović et Dragana Pećo Une société contrôlée par le maire de Belgrade, Siniša Mali, et sa famille a obtenu gratuitement dix hectares de terres agricoles, estimées entre 123 000 à 250 000 euros. Mais ces terres cédées par une société privatisée, appartenaient toujours à l’État. Elles sont situées à Vršac, en Voïvodine, près de la frontière roumaine. Elles étaient exploitées pour la production de champignons par la société Alfa Protein, privatisée en 2002, quand Siniša Mali était l’un des responsables de l’Agence pour les privatisations, plus précisément directeur du Centre pour les appels d’offres, qui s’occupait des grandes sociétés. Alfa (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous