Les mauvais comptes des émirs d’Abu Dabi

Serbie : Belgrade Waterfront, l’arnaque du siècle

| |

Le gouvernement serbe vient triomphalement d’annoncer la pose de la première pierre du méga-projet Belgrade Waterfront, qui va défigurer les plus beaux quartiers de la capitale serbe. Petit problème : les Emirats arabes unis, principal investisseur, versent 150 millions d’euros, au lieu des 3,5 milliards annoncés. Une manifestation contre le projet est prévue dimanche 27 septembre.

Par Branka Mihajlović Le gouvernement serbe a dimanche publié sur son site le contrat du projet Belgrade Waterfront, et annoncé la pose de la première pierre le 27 septembre. Nikola Nedeljković, directeur général de Belgrade Waterfront, a déclaré que plus de 6 000 acheteurs potentiels s’étaient manifestés, et que la vente des biens immobiliers commencerait le 3 octobre, quand le prix au mètre carré serait connu. Le texte du contrat publié en serbe fait 69 pages, tandis que la version anglaise en compte 259, plus les annexes. Le gouvernement serbe détient 32 % des parts de l’entreprise, et son partenaire stratégique des Émirats Arabes Unis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous