Osservatorio sui Balcani

Élections générales du 3 juillet : le grand défi des Albanais

| |

Ces élections représentent un grand défi pour les partis albanais qui se fient, cette fois, aux agences étrangères pour prendre soin de leur image. C’est aussi une dernière chance pour montrer à l’Union européenne la capacité du pays à procéder à des élections démocratiques et libres.

Par Indrit Maraku Le 3 juillet prochain, l’Albanie se rendra aux urnes pour les élections parlementaires, le Président de la République, Alfred Moisiu, a finalement choisi cette date pour mettre fin aux polémiques entre la majorité et l’opposition. Le Parti démocratique (PD) de Sali Berisha espérait le vote à la fin juin, craignant que le début de la saison estivale ne diminue l’affluence aux urnes. Les socialistes de Fatos Nano, faisaient appel à la Constitution qui, en fonction de la durée de la Présidence actuelle, fixait la date entre le 3 juillet et le 3 août. Finie donc cette énième et inutile polémique, les partis politiques albanais se sont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous