Osservatorio sui Balcani

Élections en Bosnie : diasporas de l’extérieur et de l’intérieur

| |

En théorie, tous les citoyens de Bosnie-Herzégovine vivant à l’étranger auraient pu voter aux élections du 5 octobre, mais bien peu se sont inscrits sur les listes. Se désintéressent-ils du sort de leur pays ? En Bosnie, il faut reconnaître que rien n’est fait pour eux, et que la diaspora, dont l’apport économique est pourtant essentiel, jouit d’une mauvaise réputation. Issues de la diaspora, quelques figures artistiques, comme le cinéaste Danis Tanović ou le rappeur Edo Maajka, essaient pourtant de secouer la chape de plomb qui pèse sur la Bosnie.

Par Azra Nuhefendić Ils seraient 1,5 à 2 millions de Bosniens à vivre à l’étranger, formant une très vaste diaspora. De tous ces migrants, seuls 35.000 se sont inscrits sur les listes électorales pour les prochaines élections municipales. « C’est triste de voir que si peu de personnes désirent saisir cette occasion d’améliorer la situation en Bosnie-Herzégovine », commente la présidente de l’Association mondiale de la diaspora de Bosnie-Herzégovine, Senada Softić-Telalović. Cette diaspora est jeune. Elle s’est formée dans les années 1990, quand beaucoup de Bosniaques, principalement, furent contraints de fuir leurs foyers. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous