BIRN

Bosnie-Herzégovine : spleen généralisé avant les élections du 5 octobre

| |

À la veille des élections municipales du 5 octobre, la situation en Bosnie-Herzégovine n’est pas brillante. Querelles politiques, divisions communautaires, pauvreté endémique, aucun changement ne semble se profiler à l’horizon. Ainsi, il y a fort à parier qu’une fois encore les partis nationalistes au pouvoir depuis la fin de la guerre mobiliseront la majorité des électeurs. Du moins, ceux qui iront voter.

Par Srecko Latal Dans les rues à moitié vides, froides et humides de Goražde, une ville à majorité bosniaque de Bosnie orientale, peu de signes visibles des prochaines élections municipales. Quelques affiches déchirées pleines de promesses passent inaperçues aux yeux des passants. La plupart d’entre eux semblent avoir déjà décidé pour quel parti ils voteront. « La force et la qualité des candidats n’ont pas d’importance », soupire Slavko Klisura, directeur local du Centre pour la promotion de la société civile, une ONG qui se bat pour parler des problèmes de la ville dans des débats publics. « Le jour des élections, les gens voteront encore selon des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous