Birn

Dans la vallée de Presevo, on se marie beaucoup... par la force

| |

Dans la vallée de Presevo, au Kosovo et dans le nord de la Macédoine, de nombreuses femmes albanaises sont encore victimes de mariages forcés. Liées à leurs époux par des arrangements financiers ou par des solidarités claniques, elles sont privées de toutes libertés. Une enquête en forme de témoignage réalisée par le Balkan Informative Reporting Network.

Par Finiske Rexhepi La tradition d’envoyer des jeunes filles albanaises se marier avec des inconnus choisis par la famille et qui vivent à l’étranger est toujours vivace. C’est un drame que vivent encore aujourd’hui les jeunes filles de la vallée de Presevo. Nora a rencontré son mari pour la première fois juste avant la cérémonie de mariage. Selon la tradition, sa famille avait choisi le marié parce qu’il avait l’air d’avoir de l’argent, car il avait travaillé en Occident, comme des milliers d’Albanie du sud de la Serbie, du Kosovo ou de la Macédoine occidentale. Après le mariage, le couple est parti vivre en Suisse pendant un an. Mais le mariage a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous