IWPR

Sud de la Serbie : même galère pour les femmes serbes et albanaises

| |

Un point commun au moins réunit les femmes serbes et albanaises de la vallée de Presevo : les discriminations et le rejet d’une société où les hommes sont dominants. Les femmes serbes ont peut-être un peu plus de liberté pour sortir de la famille, mais l’accès à l’emploi et à la ,formation est également difficile dans les deux communautés.

Par Adita Behluli et Ivica Stepanovic Ryve Azizi, une dentiste albanaise de Presevo, affirme que les femmes vivant dans cette zone rurale au sud de la Serbie sont encore considérées comme des citoyens de seconde classe. Cette perception commune d’être des personnes désavantagées est l’un des rares liens entre les Serbes et les Albanais de cette société divisée. « Ici, les femmes n’ont pas le choix ». Née à Peja, ou Pec, au Kosovo, Ryve Azizi estl’une des premières femmes à avoir été diplômée en chirurgie dentaire à l’Université de Pristina. Mais quand elle et son mari ont fait des demandes pour un poste au centre de santé de Presevo, c’est son mari qui a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous