BIRN

Croatie : requiem pour Feral Tribune, phare de résistance contre le nationalisme

| |

Feral Tribune, le fameux hebdomadaire politique et satirique de Split, ennemi juré du nationalisme, de la corruption et des magouilles, a cessé de paraître. C’est le moment de dire adieu à un journal sans pareil, qui avait le don de rendre l’ancien Président Tudjman fou de rage, et qui comptait aussi peu d’amis dans le monde politique que dans celui de la publicité. L’hommage de Drago Hedl.

Par Drago Hedl À une époque où tant de journalistes se comportaient comme des valets serviles du Président, j’ai eu le bonheur de partager le destin d’un journal que Franjo Tudjman accusait de nostalgie à l’égard de l’ancien État yougoslave, qu’il a même qualifié d’ennemi de la Croatie. C’était logique, affirmait-il, parce que les personnes qui travaillaient à Feral étaient des enfants d’anciens officiers de l’Armée yougoslave, ou encore issus de mariages mixtes... Dans les faits, je ne suis ni l’un ni l’autre – tout comme, d’ailleurs, la plupart de mes collègues. Par contre, Franjo Tudjman lui-même était bel et bien un ancien officier de l’Armée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous