Feral Tribune

Bosnie : La politique de Tudjman sera-t-elle jugée la pire à La Haye ?

| |

La discussion récemment entamée à l’Assemblée croate au sujet de la
coopération avec le Tribunal de La Haye a affirmé deux choses et cela de
manière plus alarmante que jamais : la Bosnie est un point noir de la
politique de l’Etat croate, une lourde pierre autour de son cou et le
public croate politique et intellectuel n’a pas de réponse mûre sur ce
sujet.

Des "voix" solitaires et sobres nous ont depuis longtemps avertis de l’existence de cet abîme prêt à s’ouvrir dramatiquement au moment o ù l’on commence, au Tribunal de La Haye, la prononciation d’actes d’accusation "forts". C’est actuellement le cas des accusations contre Naletilic et Martinovic dont les implications ont été interprétées par Vladimir Seks, très ému devant l’Assemblée. Ce sera aussi le cas du procès intenté contre Darije Kordic et annoncé pour le 12 avril. Granic lui attribue d’ailleurs la plus grande importance. TUTA SANS TUTEUR Le résumé de l’inquiétude et des revendications exprimées par les deux plus grands défenseurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous