Hausse des importations, baisse des investissements

Croatie : les producteurs de fruits n’ont pas la pêche

| |

La Croatie a vu sa production de fruits et légumes considérablement baisser au cours de l’année dernière. En cause, selon les agriculteurs : les politiques favorables aux importations, qui bénéficient à l’Etat à court terme mais qui ruinent les maraîchers, faute de développement.

Par Enis Zebić En 2014, la production de prunes a baissé de 75 % par rapport à l’année précédente, celle de cerises de 68 %, de raisin de 28 %, de poires de 18 %, de fraises de 12 % et de pommes de 9 %. Telles sont les données officielles de l’Institut national de statistique. Les producteurs ne sont pas surpris. Frano Ivković, l’un des plus gros producteurs de pommes de Croatie et le porte-parole de la Communauté des producteurs de fruits croates, rappelle que la Croatie, tout comme l’Italie et la France, bénéficie de conditions idéales pour la production de fruits, mais qu’elle ne les met pas à profit. « Cela signifie qu’à l’exception des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous