Bilten

Croatie : le déclin brutal de l’agriculture

| |

La dégringolade de l’agriculture croate a été la plus importante de tous les pays de l’Union européenne en 2013. En cause : les règles du jeu prescrites par la politique agricole commune des Vingt-huit, mais aussi des charges fiscales importantes, un manque d’organisation et une bureaucratie pléthorique.

Par Goran Đulić Les changements que la Croatie a vécus depuis son adhésion à l’UE ont eu des conséquences lourdes dans le domaine agricole : perte des mécanismes de protection de l’importation, sortie du marché commun du CEFTA (Accord de libre-échange en Europe centrale) où elle avait un bilan positif, accès au marché européen où elle n’est pas concurrentielle. Depuis 2013, l’agriculture croate est censée accepter les règles du jeu prescrites par la politique agricole commune de l’UE. Ces changements ont conduit à la modification des financements par subvention et paiements directs, à la simplification de l’accès aux fonds européens destinés à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous