h-alter

Croatie : pour sauver l’agriculture familiale, il faut manger local !

| |

Chaque jour en Croatie, dix exploitations agricoles disparaissent, dans l’indifférence totale des pouvoirs publics. L’heure est à la mobilisation pour essayer de stopper cette tendance. La défense d’une agriculture familiale traditionnelle - bio ou pas - passe par la réinvention de circuits courts de distribution et une prise de conscience des consommateurs. La demande et le marche existent !

Par Marina Kelava « Si une famille peut passer son week-end dans un centre commercial, pourquoi ne serait-elle pas capable de sortir un peu de la ville, d’aller jusqu’à la ferme la plus proche et de s’approvisionner directement chez le producteur ? » Retrouvez notre dossier : Agriculture et gastronomie : le bio, atout majeur des Balkans « C’est une habitude en Autriche, mais encore une exception en Croatie », explique Sunčana Pešak, du réseau écologiste ZMAG. Ce groupe de militants écologistes a organisé en octobre dernier le second Forum pour la souveraineté alimentaire de Velika Gorica, en lançant l’idée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous