Qu’est-ce qu’une ville sans librairie ?

Croatie : la librairie va mal, l’édition est en crise, la culture est menacée

| |

On ne compte plus guère qu’une quinzaine de librairies indépendantes en Croatie, et quatre chaînes, elles-mêmes en grandes difficultés. En 2009, les éditeurs publiaient encore 3 000 nouveaux titres par an, pour à peine un millier en 2015. Radioscopie d’un secteur en crise, qui attend avec désespoir des politiques publiques de soutien.

Par Branimira Lazarin Les librairies-papeteries de la chaîne APM (Algoritam, Profil, Mozaik), pourtant très bien situées dans le centre de Zagreb, sont si peu rentables qu’elles pourraient fermer. C’est en tout cas la rumeur qui courait cet été. Rien ne s’est finalement produit, le groupe APM a réussi à se « renforcer » d’une manière ou d’une autre pour affronter l’automne. Cette chaîne a été fondée en 2014, quand la maison d’édition Algoritam a séparé son réseau de vente au détail du reste de ses activités pour s’associer avec Profil et Mozaik. Ce cartel de la dernière chance est en fait né de la situation déplorable de l’édition et des difficultés (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous