Coronavirus en Croatie : les autorités ont perdu pied

| |

De nouvelles mesures très strictes entrent en vigueur ce samedi en Croatie. Le Premier ministre Plenković assurait pourtant qu’un deuxième confinement serait fatal au budget de l’État. Les atermoiements politiques ont laissé l’épidémie exploser hors de tout contrôle.

Par Dimša Lovpar Mise à jour 18h : L’Initiative pour les droits et la liberté avait appelé à se rassembler ce samedi sur les places principales des villes croates, alors même qu’une des nouvelles mesures consiste en l’interdiction des rassemblements de plus de 25 personnes. Plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis ce midi à Zagreb mais seulement quelques-uns ont répondu présents à Split. La police a déclaré à Dnevnik.hr que la manifestation n’avait pas été déclarée et a relevé l’identité des participants. Cette même Initiative pour les droits et la liberté est à l’origine de la manifestation qui s’était tenue en septembre sous le nom de « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous