Croatie : se marier au temps du coronavirus

| |

Les mariages ont été identifiés comme un facteur déterminant dans l’expansion de l’épidémie, mais leur importance économique demeure incontournable. Comment fonctionne cette économie, et quel impact ont sur elle les décisions politico-sanitaires ?

Traduit par Chloé Billon (article original) « Nous n’avons pas dit que nous allions interdire les mariages, juste diminuer leur nombre. Néanmoins, j’ai reçu une centaine de mails de futures mariées qui étaient furieuses. » Cette déclaration de Krunoslav Capak, le directeur de l’Institut croate de santé publique (HZJZ) dénote clairement le changement officiel d’approche de la pandémie. Le sérieux impersonnel et « expert » a cédé la place à une approche « détendue » de type patriarcal, les interdictions strictes à des recommandations indéterminées et bien peu sérieuses. Une politique aux conséquences prévisibles : quelques jours après la déclaration (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous