Novi Reporter

Citoyens de Bosnie, encore un effort pour être « Bosniens » ?

| |

La question de l’identité dans les Balkans est toujours épineuse. En Bosnie-Herzégovine, une recherche menée cet été a montré que les identités ethniques (serbe, croate, bosniaque) demeuraient toujours plus fortes que l’identité bosnienne, celle de l’État de Bosnie-Herzégovine. Faut-il s’en alarmer ? Pour Novi Reporter, il faut au contraire laisser les identités s’exprimer naturellement, et surtout ne pas forcer les gens à se sentir « bosniens ».

Par Slobodan Durmanović En Bosnie-Herzégovine, les divisions entre nations sout toujours fortement présentes dès qu’il est question de l’identité des citoyens et de leurs relations à l’État. Une grande recherche intitulée « la voix de la majorité silencieuse » conduite sur un échantillon de 3 580 citoyens en juin 2007, sous l’égide de l’UNDP, confirme que seule une majorité absolue de Bosniaques [Bosniens musulmans, NDT] s’identifie exclusivement avec l’État de BH, alors que pour la grande majorité des Serbes et des Croates, dominent l’identité ethno-religieuse ou l’affirmation d’une double identité. Pour les chercheurs, ce résultat est encourageant, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous