Forum

Luan Starova : « Les deux langues dans lesquelles j’écris ne s’excluent pas »

| |

Issu d’une famille albanaise immigrée en Macédoine, Luan Starova a construit son œuvre littéraire en albanais et en macédonien. Il occupe aujourd’hui une place unique dans le champ littéraire macédonien. Luan Starova est également président d’honneur du Courrier des Balkans. Pour l’hebdomadaire Forum, il donne sa vision de la littérature balkanique. Extraits.

Propos recueillis par Bratislav Taškovski Forum : Lorsque cet entretien sera publié, vous serez à Paris pour une rencontre littéraire dédiée à la littérature des Balkans. Récemment, vous avez assisté à Francfort à une soirée littéraire donnée à l’occasion de la publication de Zapisite (« Les Inscriptions »), rassemblant en traduction allemande des textes de douze écrivains des Balkans. Les œuvres choisies seront également publiées en dix autres langues. Vous figurez parmi les écrivains choisis. Quelle place occupent les Balkans dans la littérature européenne ? Luan Starova : Je m’apprête effectivement à participer à une rencontre d’écrivains du monde entier (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous